La crise écologique, une crise existentielle

crise-ecologique

Les manifestations de la crise écologique sont de prime abord extérieures à l’homme (menaces sur la nature), mais à y regarder de plus près la crise écologique est aussi une crise existentielle pour l’homme, une crise de son intériorité. Nous voulons croître indéfiniment, nous nous pensons immortels, nous nous maintenons dans une toute puissance infantile. La crise écologique est le symptôme d’un capitalisme devenu fou qui a asséché l’intériorité de l’homme. Nous sommes des êtres de façade, nous nous déresponsabilisons de la chose commune, nous vivons dans l’immédiateté. Tout se consomme, tout se jette. La crise écologique est un drame. Et comme dans tout drame, il y a l’espoir d’un renouveau, d’une prise de conscience, d’une nouvelle manière d’habiter le monde. «Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve.» Hölderlin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s