Peinture sur corps sensibles

T5Ce matin le peu de rouge qui me restait est parti avec l’eau de la douche. Il y a pourtant une autre trace qui ne part pas, cette trace du souvenir. Je n’ai pas dessiné sur toi, mes caresses ont pris les couleurs de mon enthousiasme. Mes mains sur ta peau ont parcouru le chemin de ton corps, j’ai senti ta peur qui rencontrait mon désir. Il y avait du bleu, de l’envie, tes yeux admirables, l’orange avait un écrin des plus étincelants. Je n’ai pas dessiné sur toi, je t’ai rencontré, les épreuves de tes os, les entrelacs de tes muscles, ton cou à remonter jusqu’à tes cheveux dans le creux de ma main. Éternel instant. Les couleurs sont partis ce matin, mais il me reste ce souvenir de toi. Impérissable moment.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s