Expériences

  • Créateur du concours d’éloquence de Nantes nord – Ose le dire !
  • Professeur de théâtre au RisCochet.
  • Professeur de théâtre avec l’association PaQ’la Lune.
  • Accompagnateur pour des enfants de l’ITEP (institut thérapeutique éducatif et pédagogique) à Nantes – Enjeu : être d’une grande écoute, assumer pleinement la responsabilité d’être l’adulte référent, accorder une pleine considération à l’enfant et à ce qu’il nous dit.
  • Professeur de théâtre avec des adolescents (2016) – Enjeu : favoriser la confiance en soi des adolescents.
  • Animateur pour des jeunes de la fondation Apprentis d’Auteuil (mars 2016) – Enjeu : être présent et à l’écoute – aider les enfants à aller vers une résolution des conflits.
  • Animateur à la Croix Rouge française dans un centre d’hébergement d’urgence pour familles (2015 – début 2016) – Enjeu : accompagner les familles dans leur démarche d’insertion – soutien à la parentalité.
  • Professeur de théâtre avec des enfants de la ville de Paris – Enjeu : travail sur l’imaginaire et la capacité à incarner un personnage.
  • Accompagnement d’enfants porteurs d’autisme (2015 – 2016) – Enjeu : accompagner des enfants à la création artistique et les aider à représenter symboliquement leur univers.
  • Accompagnement d’un public handicapé du troisième âge (2014 – 2015) – Enjeu : animation d’un atelier de création libre – permettre l’autonomie et l’expressivité.

L’accompagnant, cet équilibriste

echonarc2aJe suis prof de théâtre et j’anime des ateliers d’initiation à la pratique théâtrale avec des enfants. Je leur fais découvrir ce qu’est le théâtre : son histoire, l’espace de jeu, ses personnages. Les enfants redécouvrent à travers des jeux ou des improvisations les émotions, les sentiments et diverses situations. Il s’agit de leur présenter en quelques cours l’outil théâtre, mais c’est aussi l’occasion pour moi de tenter de les accompagner vers un déploiement de l’être, de leur permettre d’avoir confiance en eux et en leur potentiel créatif. Certains enfants sont matures et éveillés, ils jouent ou créent de manière spontanée, l’accompagnant n’a donc pas grand chose à faire que de les regarder évoluer librement . Poursuivre la lecture de « L’accompagnant, cet équilibriste »

Inébranlable

Quand les défaites, les déceptions, les déboires ne te terrassent plus, ne te mettent plus à terre. Tu es sonné, abasourdi, mais tu es debout, inébranlable. Tout n’est plus remis en cause, tu n’es plus à l’arrêt, tu ne repars plus de zéro. Tu es debout, tu avances, cela oscille parfois, mais tu continues. La vie est un chemin et tu avances. Plus rien ne peut t’empêcher de ne plus y croire. Aujourd’hui tu n’as pas trouvé cette joie mais elle peut arriver demain. Il n’y a plus d’impasse, plus de fatalité. Tu crois aux possibles, à l’inconnu, aux surprises. Tu es debout, le monde devant toi, les yeux grands ouverts, le cœur qui bat.

Un jardin

dav

J’ai une parcelle dans un jardin familial depuis maintenant 2 ans, à deux pas de chez moi à Nantes. Je n’avais quasiment jamais jardiné de ma vie, je ne m’étais jamais occupé d’un potager. Et j’ai eu cette envie d’avoir un petit coin de nature à côté de chez moi. J’ai appris de nombreuses choses : j’ai appris à faire pousser des pommes de terres, des poireaux, des artichauts, j’ai appris à écouter mes voisins qui m’ont donné de nombreux conseils, j’ai appris à écouter la terre, à attendre patiemment que les légumes poussent. J’ai appris à prendre soin de ce petit lopin de terre. J’ai rejoins ce mouvement naturel qui œuvre pour rendre le monde plus beau. J’ai modelé la terre, et la terre m’a modelé en retour. Aussi j’ai découvert une petite communauté d’hommes et de femmes qui œuvrent dans ces jardins familiaux à Nantes, ces poètes de la grelinette, ces amoureux des couleurs. Ils m’ont donné plein de conseils, je les ai écouté. Dans les villes grises où l’on se croise, j’ai découvert que l’on pouvait prendre le temps de se parler et de s’écouter. J’ai découvert que l’on pouvait s’entraider, que l’on pouvait vivre ensemble. Il y a des endroits en ville où l’on peut encore regarder le ciel, où l’on peut sentir la nature frémir. Des endroits de peu, des endroits merveilleux.

Concours d’éloquence à l’hôtel de région des Pays de la Loire

Avec la région des Pays de la Loire, et les associations étudiantes d’éloquence, nous avons organisé un concours d’éloquence à l’hôtel de région à l’occasion de la journée. Chaque association avait son candidat pour la représenter : Joël Gueguen pour Ose le dire, Léa Pereira pour les Tribuns, Genevieve Corre pour Isegoria (Audencia) et François Lamarre de Lysias. Ce concours a été remporté par Léa Pereira ! bravo à elle,

Article Presse Océan : ici

Concours d’éloquence

Le théâtre, espace hors de toute logique utilitariste.

000757191

Nous entendons souvent de la part des personnes qui souhaitent pratiquer le théâtre en amateur ou de la part des parents qui souhaitent inscrire leurs enfants au théâtre : j’ai envie de faire du théâtre (ou je souhaite inscrire mon enfant) pour développer telle ou telle aptitude, pour être plus à l’aise à l’oral ou pour être moins timide. La pratique du théâtre va sans conteste permettre tout cela, mais j’aimerais attirer l’attention sur le fait que le théâtre doit rester le lieu hors de toute logique utilitariste. Nous évoluons dans une société où les hommes et les femmes se doivent d’être performants, d’être le plus efficaces possible, d’être brillants en société. Ils doivent être fort à l’oral pour évoluer dans leur entreprise. La société demande beaucoup aux hommes et aux femmes, ces derniers vont donc chercher des espaces pour augmenter leurs compétences. Le théâtre pourrait être cet espace là. Mais il pourrait rester le lieu hors de cette logique du toujours plus. Car le théâtre peut être le lieu du rien, du vide, c’est l’espace vide de la scène. C’est la rencontre de soi, la rencontre de l’inconnu. C’est la rencontre des personnages les plus fous, c’est la rencontre des parts d’ombre de l’humanité. C’est l’espace de la créativité, de la spontanéité. Alors oui le théâtre est le lieu où l’on peut grandir, se transformer, mais le théâtre, c’est avant tout l’espace de liberté, du jeu et de la joie, c’est l’espace où l’on peut jouer un roi, une reine ou un pirate. C’est véritablement l’espace hors de toute attente.